dimanche 5 octobre 2014

Le Nœud Gordien, épisode 340 : Unité spéciale

L’entrée de Claude Sutton dans le quartier général de son unité spéciale eut l’effet d’un vent froid.
Ses hommes – et la femme parmi eux – étaient disposés autour d’une table carrée au centre de la pièce, à l’exception de Tessier qui se tenait debout à une extrémité. Celui-ci se glissa à sa place en affichant un visage innocent. Il était clair que l’arrivée du directeur avait coupé court à une gesticulation qu’il devinait très drôle, à voir les rires que Beaudet et Malenfant échouaient à cacher derrière une façade professionnelle.
Le lieutenant Caron, quant à lui, affichait une réaction opposée à celle des autres. Son visage cramoisi et son expression réprobatrice le confirmaient une fois de plus : le doyen de l’équipe prenait sur lui la honte des écarts de ses collègues. La rigidité de ses conceptions et son sens de l’honneur l’avaient tenu loin des magouilles qui avaient coûté leur job à presque tous ses collègues après l’arrivée au pouvoir de la mairesse Martuccelli. Ses vertus le servaient moins bien lorsqu’il devait côtoyer la nouvelle génération d’enquêteurs qui avait remplacé la sienne, des gens honnêtes, certes, mais peu rompus à un certain décorum dont Caron aimait se faire le défenseur.
La présence de Sutton avait suffi à les rappeler à l’ordre. Si son grade lui octroyait le double devoir de l’autorité et de la discipline, il excusait tout de même les pitreries de son équipe, pour peu qu’elles ne nuisent pas à leur travail. Après tout, à une certaine époque, il avait vécu lui aussi son lot de paris, de défis, d’inside jokes et de running gags, toutes ces choses promptes à jaillir dans les dortoirs, les casernes et les prisons, bref là où des gens évoluant en vase clos égayaient leurs journées avec les moyens du bord. Sutton jalousait un peu le sentiment de camaraderie qu’il avait perdu en accédant à des postes de direction… Mais c’était le prix à payer pour progresser dans sa carrière.
Sutton garda le silence juste assez longtemps pour que Tessier ait le temps de s’inquiéter – le directeur n’était nullement offusqué, mais sa réaction faisait partie du jeu de l’autorité –, puis il passa aux choses sérieuses. « Donc, vous avez du nouveau?
— Ouais », dit Caron en lissant sa moustache. Son visage avait repris sa couleur naturelle. « Les relations entre Mélanie Tremblay et Will Szasz se précisent. Ils ont été photographiés ensemble à trois occasions cette semaine seulement.
— Bien, bien… Est-ce que ça a brassé côté finances?
Business as usual », répondit Beaudet. « Mais je garde les yeux ouverts, vingt-quatre sept. Mon instinct me dit que quelque chose se prépare. »
Sutton hocha la tête. La division des opérations spécialisées avait été réticente à lui prêter leur experte en crimes financiers, mais le jeu en avait valu la chandelle : Valérie Beaudet était responsable de certaines des plus belles avancées depuis la création de l’unité spéciale. Si seulement elle avait été là durant l’enquête sur le maire Lacenaire… Ils auraient mis au jour toute sa culture de la corruption en un rien de temps.
« Mais ce n’est pas tout », ajouta Tessier, le chef des opérations de surveillance. La fierté de son ton augurait une excellente nouvelle. Il sortit une photo d’un dossier posé devant lui et la fit glisser jusqu’à Sutton. « Szasz et Tremblay ont rencontré ce bonhomme-là hier, dans l’Est… Les gars de la filature ont été vite sur leurs patins… Ils… »
Tessier continua à narrer comment ses hommes avaient sauté sur l’occasion pour en venir à croquer cette image, mais sa voix semblait provenir de loin, très loin…
C’était Gordon. L’homme de la photo d’Alexandre qui s’était révélé l’un des mystérieux magiciens sur lesquels Édouard enquêtait.
Au début de cette affaire, Alexandre avait mentionné l’avoir aperçu dans l’entourage de son père, au temps où il produisait de l’Orgasmik. Aucune autre piste n’avait toutefois indiqué un tel lien. L’intuition d’Alexandre avait été juste après tout?
Que ce Gordon trempe dans une société secrète occulte, c’était une chose. Qu’il fréquente les hautes sphères du crime organisé de La Cité, c’était une toute autre affaire. C’était son affaire.
Tessier toussota. « T’avais pas déjà dit que tu devrais une grosse faveur à celui qui te donnerait des informations sur lui?
— T’as une sacrée bonne mémoire, on va te donner ça », dit Sutton. « Mais oui, tu as raison. Maintenant, dis-moi tout ce que tu as appris sur lui. » 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire